Recommandations du caucus des premières nations

Recommandations des premières nations de l’Ile de la Tortue a l’assemblee generale du Forum social des peuples – janvier 2013

Nous travaillons tous à l’atteinte des mêmes objectifs, la protection des êtres humains, de la terre, de l’eau et des animaux de la Terre Mère. À partir de nos objectifs communs, nous devons travailler ensemble, pour construire l’avenir. Le savoir des premières nations est issue de la Terre Mère, des ancêtres venus avant nous et de ceux qui viendront, après nous. Ce savoir est imbriqué dans notre spiritualité et dans notre façon d’entrer en relation avec la nature et ses règles.

Les gouvernements actuels travaillent à marchandiser, non seulement la terre, l’eau, les animaux, mais aussi les être humains. Nous devons nous affranchir de ces structures oppressives et retourner aux valeurs qui respectent le savoir des premières nations de l’Ile de la Tortue.

La résistance pour nous a commencé, il y a plus de 520 ans. Le colonialisme institutionnalisé a mené à la désappropriation de notre histoire et d’une compréhension adéquate de nos droits et de notre place dans la société. Nous exhortons le Forum social des peuples, de construire avec nous, d’étroites relations de façon à retrouver l’équilibre dans la compréhension de nos droits et de notre place dans cette société.

La vie des premières nations a été définie par la résistance. Nous pouvons partager notre expérience de vie et comment celle-ci peut nous aider collectivement à construire l’avenir. Nous devons rétablir des relations respectueuses basées sur une compréhension de notre culture, de nos traditions et de notre langue.

Néanmoins, nos peuples et leurs problématiques ne peuvent être co-optés. En conséquence nous affirmons ce qui suit:

  • Les premières nations de l’Ile de la Tortue qui ont été opprimées pendant des siècles sont en train de se réveiller et vous devez respecter le fait que nous devons nous prendre en charge.
  • Les peuples des premières nations ont vécu sur l’Ile de la Tortue depuis des temps immémoriaux et nous avons conservé la terre propre et libre de la destruction pour des siècles avant l’avènement de nouveaux arrivants. Nous connaissons intimement cette terre, parce que nous sommes les peuples issus de cette terre et nous sommes cette terre. Nous sommes les gardiens des cycles harmonieux de la terre. Si cette terre meurt, nous mourrerons avec elle.
  • En tant que peuples de cette terre nous devons travailler à restaurer les valeurs des premières nations basées sur la responsabilité et les droits. Ainsi, il est imperatif que nos peuples continuent à prendre un rôle de premier ordre dans le changement pour l’avenir.
  • Nos droits et nos responsabilités sont les fondations d’un meilleur future, pour tous.
  • Ainsi, nous sommes solidaires de tous ceux qui rejettent la doctrine raciste de la découverte de la Terre.
  • Les sans droits et sans terre et tous ceux et celles qui travaillent avec les premières nations doivent publiquement rejeter les régimes oppressifs afin de pouvoir efficacement construire des relations avec les premières nations de l’Ile de la Tortue.
  • Nous reconnaissons le besoin de travailler en partenariat avec nos alliés et nos groupes alliés, parce que nous comprenons que nos alliés vont nécessairement augmenter non seulement notre pouvoir, mais le leur aussi. Leur libération est liée à la nôtre.
  • En tant que premières nations de l’île de la Tortue, nous sommes plusieurs nations, aux cultures et aux valeurs différentes, aux tactiques et stratégies distinctes, qu’il faut respecter, qui visent à s’affranchir de plus de 500 ans d’oppression. Et le Forum social des peuples doit travailler activement à créer un espace, non seulement pour assurer l’inclusion de ces peuples, mais aussi pour permettre à nos peuples de jouer un rôle actif en guidant et en exerçant un leadership dans ce processus. Ceci peut-être réalisé à travers la reconnaissance des valeurs distinctes et des droits des nombreuses nations de l’île de la Tortue.

Nous proposons que le Forum social des peuples adopte les principes qui suivent afin de guider son processus de planification et d’implantation:

  • Les principes de l’engagement exigent l’adoption de protocoles appropriés, sur une base régionale, afin de s’assurer que les enjeux concernant les premières nations ne seront pas co-optés. Considérant la diversité des traditions, valeurs et cultures à travers l’île de la Tortue, il ne peut y avoir un seul protocole qui puisse assurer la représentation de chacun des peuples, nous devons travailler ensemble pour obtenir une représentation appropriée issue de la base de chacun des territoires.
  • Des rencontres régionales avec les premières nations doivent avoir lieu préalablement au Forum social des peuples afin de s’assurer que ceux-ci seront inclus dans le forum. Ces rencontres peuvent être réalisées par le biais de séances d’éducation et de partage, au-delà des frontieres.
  • Un comité ou une structure nationale doit nécessairement inclure une présence appropriée des premières nations, au sein des conseils ou comités, afin de s’assurer que les valeurs des peuples autochtones continuent d’être dans les fondements du processus.
  • Si un processus régional est développé pour la mise en place du Forum social des peuples, il doit y avoir le développement d’un processus qui garantisse l’inclusion des premières nations, au sein de celui-ci.
  • Bien qu’il existe des Organisations autochtones régionales et nationales, qui soient reconnues, celles-ci ne portent pas la voix de toutes les premières nations. Les voix de la base de nos peuples, doivent, par exemple, être incluses dans le processus, sans être limités aux communautés qui sont les défenderesses de la terre.
  • Nous reconnaissons le besoin de travailler avec les comités National et Régional afin de développer une stratégie visant l’implantation de principes nécessaires à des relations efficaces pour la construction du Forum social.

Nous faisons tous partis d’une révolution naturelle. Nous avons tous besoin de se souvenir de notre passé. Certains d’entre nous avons complètement perdu notre chemin et certains d’entre nous avons toujours un lien à notre terre.

Tout en reconnaissant que nous ne représentons pas toutes les premières nations de l’île de la Tortue et que plusieurs ne sont pas présentes, le présent document en est un en évolution, qui changera au fil du temps selon les apports dont il fera l’objet.

One Response to Recommandations du caucus des premières nations

  1. André Huot says:

    J’appuie ces recommandations.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s